Charles Leclerc, entre Formule 1 et Formule 2

Charles Leclerc, le jeune monégasque talentueux de la Ferrari Driver Academy, qui pilote en ce moment chez Prema en Formule 2 est à l’honneur aujourd’hui.

Sa semaine n’a pas été de tout repos. En effet, après le grand prix de formule 2 , Leclerc a eu la chance de participer aux tests de Pirelli avec Ferrari.

Après avoir été déçu d’avoir perdu sa pole position et de partir dernier, ce qui est très compliqué sur le Hungaroring, il a malgré tout été satisfait de son week-end :

“Avec l’équipe (Prema), nous avons pu réaliser notre 7ème pole position d’affilée, avec une bonne avance mais nous avons dû partir derniers après l’avoir perdue.

Sa course en Formule 2

Un début de week-end compliqué

Après les essais libres, il n’était pas satisfait :

” Les essais libres ne m’ont pas satisfait même si on a réalisé le meilleur temps. La piste glissait beaucoup et c’était très dur pendant tous les essais.

Sa pôle position a donc été une surprise pour lui malgré la suite des événements :

“Le tour que j’ai réalisé en qualification a sûrement été mon meilleur de la saison. La première fois que j’ai roulé avec ce train de pneus, j’ai été stoppé par un drapeau rouge donc j’ai été étonné de pouvoir réaliser mon meilleur temps avec eux.

Je n’ai pas pu garder ma pole position, qui aurait été ma septième d’affilée. C’est décevant mais les gens commencent à se poser des questions sur la voiture au bout de 6 pôles positions d’affilée. Cette pièce n’apportait rien en termes de performance mais elle n’était pas autorisée donc c’est notre faute.”

 

Une course réussie

Il a par contre bien réussi sa course principale ce qui a pu rattraper un peu le fait qu’il ait dû partir dernier :

“Le départ de la course principale n’était pas exceptionnel mais j’ai pu dépasser beaucoup de voitures et être 11ème à la fin du premier tour. C’était très compliqué de dépasser. J’ai passé un moment à essayer de dépasser Alex Albon ( un jeune thaïlandais de chez ART Grand Prix) et nous avons tous les deux beaucoup abîmé nos pneus. Mais après que je me suis arrêté, la voiture de sécurité est sortie, c’est ce que nous espérions. Au redémarrage, j’ai pu gagner trois places grâce à une bagarre devant moi.

La deuxième course a été moins bien que la première. J’ai perdu des places et la voiture avait quelques soucis électriques et je ne pouvais pas dépasser. On a de la chance d’avoir fini quatrième.”

Son test avec Ferrari 

Il était ravi de pouvoir faire des tests dans la Ferrari et surtout dans la voiture de cette année :

“C’était incroyable de faire des essais avec la Ferrari SF70H. À chaque fois que j’en pilote une, c’est comme la première fois, c’est spécial. J’ai vraiment aimé piloter la version de 2017. J’ai fait un bon tour en tendres et j’ai pu faire le meilleur temps de la journée. J’étais très content de mon tour et l’équipe aussi. Je voulais simplement apprendre le maximum de la voiture et c’est ce que j’ai pu faire.

Après la trêve, je vais me consacrer entièrement à la F2. J’adore le circuit de Spa-Francorchamps, il est légendaire et il a beaucoup de virages différents. J’ai y gagner et avoir la pôle position l’année dernière en GP3 donc j’en ai de bons souvenirs.”

 

Espérons que Charles Leclerc puisse encore progresser pour tout d’abord être champion de GP2 puis accéder la Formule 1 dans les années à venir.